01 avril 2024

🇧đŸ‡ȘTCHAD : Regard de la Semaine

Les tracasseries des circuits Adminitratifs

 

Selon la dĂ©finition du Dictionnaire le petit Robert «l’administration c’Ă©st l’ action de gĂ©rer un bien ou ensemble de biens» .Elle est aussi la fonction consistant Ă  assurer l’application des lois et la marche des services publics conformĂ©ment aux directives gouvernementales.

Mais force et de constater que les gĂ©rants ou personnels des Certains services publics et privĂ©s ne facilitent pas les tĂąches aux usagers.tantĂŽt ils sont agitĂ©s tantĂŽt ils sont corrompus.pour un petit service ils exigent des piĂšces sonnantes en contrepartie de l’exĂ©cution des leurs tĂąches rĂ©galiennes .

Ces services ne sont pas diffĂ©rents des boutiques des quartiers.parfois ils Ă©garent les dossiers parce que l’intĂ©ressĂ© ne se manifeste pas .

MĂȘme pour des simples renseignements il faut parfois monnayer le service .Cette pratique est devenue monaie courante dans plusieurs ministres, entreprises et autres institutions .Dans certains cas les prix sont fixĂ©s ça nous rappelle les propos d’un premier ministre qui qualifiait L’administration tchadienne d’ obsetelette .

Certaines pratiques nous pousse Ă  poser certaines questions.
Pourquoi la plupart des nos services publics n’ohonnorent pas leurs engagements ?

Doit-on continuer ainsi ou le changement interviendra un jour ?

Est -il possible d’oublier un jour les tracasseries dans L’administration tchadiens ?

Pour relever les dĂ©fits, il faut beaucoup d’efforts c’Ă©st Ă  dire ,sanctionner les agents ou administrateurs vĂ©reux, nommer l’homme qu’il faut Ă  la place qu’il faut .prioriser l’intĂ©rĂȘt commun car, l’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral est dessus de tous .

La RĂ©daction : Hassaballah Ahmat KHAMIS.

Haut de page